Archives de catégorie : Lectures / Readings

Parution: Répertoire géographique des Étudiants du Midi de la France (1561-1793)

Patrick Ferté, Répertoire géographique des Étudiants du Midi de la France (1561-1793). Pour une prosopographie des élites, tome VII : diocèse de Toulouse, avec compléments des tomes I à VI. Toulouse, Presses de l’Université de Toulouse I Capitole, 2015, 556 p.

Le présent tome 7 clôture la série des corpus étudiants des anciens diocèses du Midi languedocien au sens très large, recensés de 1561 à la Révolution dans toutes les universités françaises documentées. Consacré aux natifs du diocèse de Toulouse, il rassemble environ 6 400 étudiants, tant prêtres que juristes ou médecins. Un corpus additionnel d’un gros millier d’étudiants glanés au cours d’ultimes dépouillements a été joint pour compléter les volumes précédents, particulièrement le tome V audois et héraultais, et parachever l’effort d’exhaustivité.
Rappel sur la collection

Fruit d’un dépouillement systématique de toutes les archives universitaires disponibles, ce Répertoire géographique rassemble un total d’environ 48 000 étudiants méridionaux des 4 facultés (droits, théologie, arts et médecine), saisis sur l’essentiel des campus fréquentés (Toulouse, Cahors, Avignon, Montpellier, Aix, Orange, Reims, Poitiers, Genève et Paris) de 1561 à la Révolution. Continuer la lecture

Parution: Les routes européennes du savoir : Vita peregrinatio

Jean Hiernard, Denise Turrel, Yannis Delmas-Rigoutsos (dir.), Les routes européennes du savoir : Vita peregrinatio. Fin du Moyen Âge-XVIIe siècle, Paris, Les Indes savantes, 2011, 348 p.

Vita peregrinatio : « La vie est un voyage ». Cette formule ponctue souvent les livres d’amis des étudiants allemands du XVIe siècle, alba amicorum, qui recueillaient, d’étape en étape, les souvenirs de leur tour d’Europe universitaire, emblématique de la culture humaniste européenne. La « légende dorée » touchant au cosmopolitisme des sociétés étudiantes, était-elle un mythe ou une réalité ? Pour le savoir, Jean Hiernard a entrepris la transcription des registres de gradués en droit de l’Université de Poitiers, à partir de 1575, rédigés entièrement en latin, et en a fait le point de départ d’une base de données élaborée par Yannis Delmas. Le peu d’enthousiasme des étudiants français pour les voyages (à l’exception des réformés), contraste avec les extraordinaires circuits effectués par quelques centaines de rejetons des patriciats d’Europe centrale. L’itinéraire intellectuel de Jean Hiernard témoigne de la fécondité d’une ouverture pluridisciplinaire à l’intérieur des sciences humaines. L’histoire est un continuum et les coupures (chronologiques et thématiques) ont fait oublier peu à peu des pans entiers de notre culture ; il montre ici tout l’intérêt de faire dialoguer les divers spécialistes – historiens antiquistes, médiévistes ou modernistes avec les néo-latinistes, linguistes et littéraires…

 

Table des matières

  • Avant-propos : En hommage à Jean Hiernard
  • Willem Frijhoff (Vrije Univ., Amsterdam), Le voyage éducatif européen, ses pratiques et sa mémoire

Échanges universitaires et prosopographie des populations étudiantes européennes

  • Yannis Delmas-Rigoutsos, Emmanuelle Picard (ENSL), Tina Maurer (Univ. de Berne), Présentation de bases de données informatisées sur le monde universitaire
  • Tina Maurer (Univ. de Berne), La mobilité des savants germaniques au Moyen Âge et le résultat du Repertorium Academicum Germanicum
  • Damien Gallagher, Thomas O’Connor, Mary Ann Lyons, Aja Teehan, John Keating (Univ. de Maynooth, Irlande), Irish Students in European Colleges (1580-1800) : Digitisation of Biographical Data

Une province dans la peregrinatio academica

  • Jean Hiernard, L’université de Poitiers : une étape de la peregrinatio academica (XVIe-XVIIe siècles)
  • Id., Iter Gallicum – iter Hollandicum : des échanges universitaires peu connus entre le Poitou et les Provinces-Unies (fin XVIe – XVIIe s.)
  • Id., Un « lieu de mémoire » revisité : la Pierre levée de Poitiers
  • Id., Les Germani à l’université de Poitiers au temps de Rabelais
  • Jean Hiernard, Pascal Rambeaud, Les jeunes Rochelais sur les routes du savoir

Albums d’amis et itinéraires individuels

  • Jean Hiernard, Un étudiant silésien en France, Seyfried Ribisch (1550-1552)
  • Id., L’album amicorum de Christoph von Teuffenbach (1551)
  • Id., Le Rochelais Jean Grenon (1578-1663) et son livre d’amis
  • Id., De Heidelberg à Poitiers : Johann Jakob Hausmann et son liber amicorum

Parution: « The University as an Institution of Early Modern Europe »

Je signale un article récent de Willem Frijhoff, « The University as an Institution of Early Modern Europe. Critical Reflections on its Self-Evidence”, susceptible d’intéresser les lecteurs de ce carnet.

 

Référence: paru in: Christian Jaser, Ute Lotz-Heumann & Matthias Pohlig (Hg.), Alteuropa-Vormoderne-Neue Zeit. Epochen und Dynamiken der europäischen Geschichte (1200-1800) [=Zeitschrift für Historische Forschung, Beiheft 46: Festschrift für Heinz Schilling zum 70. Geburtstag] (Berlin: Duncker & Humblot, 2012), S. 169-178.

Parution: Naissance de l’Université (N. Gorochov)

Une parution très récente:

Nathalie Gorochov, Naissance de l’université. Les écoles de Paris d’Innocent III à Thomas d’Aquin (v. 1200-v. 1245), Editions Honoré Champion, Paris, juin 2012, 651 p.

Présentation: C’est au début du XIIIe siècle que l’université, une institution d’un genre nouveau en Occident, naît simultanément à Paris, Bologne et Oxford. À Paris, les années 1200-1245 marquent le premier essor institutionnel de l’université qui se dote de statuts, adopte des méthodes de travail qui lui sont propres, et acquiert non sans mal son autonomie et ses privilèges face à des autorité s plus ou moins bienveillantes. Les années 1240 représentent le temps de la liberté intellectuelle de l’université, après plusieurs décennies de censure. Cet ouvrage éclaire la lente genèse de l’université de Paris par l’étude des maîtres et des étudiantsqui en ont été les acteurs. Soumis à de multiples influences, notamment italiennes et anglaises, le milieu scolaire parisien inv ente l’université qui rayonne aussitôt dans tout l’Occident.

Site de l’éditeur